De grenouilles molles à Guerrières

Classé dans : Insertion, Manager | 0
Partager
Share on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on Twitter

 

Des grenouilles molles vers une équipe de guerrières !Unknown

Un après midi de décembre 2013, je rencontre pour la 1ère fois l’équipe de Basketteuses (Pro A) d’un grand club du Nord de la France. J’interviens en compagnie de mon acolyte et ami Alain TIRLOIT, ex-Footballeur pro et entraineur de foot, avec qui j’ai construit des sessions de préparation mentale pour les sportifs de haut niveau.

Après leur entrainement, devant nous se trouvent réunies 11 joueuses, grandes sportives, grandes par le talent et par la taille les basketteuses ;-). Ma 1ère idée est : « quelle équipe déconfite … » Toutes semblent ramollies, fatiguées, sans énergie et sans enthousiasme.

 

Et pourtant, cette équipe est constituée de pointures : 1 championne Olympique (Jennifer Digbeu Médaille d’argent en équipe de France 2012), 2 Américaines issues de la WNBA (Olayinka SANNI championne de la WNBA en 2008 et lenea WILLIAMS meilleure marqueuse de Ligue féminine de basket en 2009-2010. Retrouvez cette équipe au complet sur le site de l’ESBVA-LM).

Notre 1ere inquiétude, à Alain comme à moi, c’est qu’elles ne soient pas du tout intéressées par notre intervention sur le mental de l’équipe. Mais pas du tout… Après quelques échanges, les langues se délient, et la capitaine de l’équipe nous dit : « De toute façon on n’est pas vraiment une équipe, on ne pourra rien faire cette saison, c’est la cata, et c’est trop tard. »

Et les commentaires pleuvent : « L’entraineur est trop jeune » « On ne sait pas s’entendre entre nous » « Il n’y a pas d’âme dans ce club » « On perd tous nos matchs » « Trop de pression du président » « On est mauvaises cette année » « l’objectif est trop haut, on ne peut pas l’atteindre ».

STOP ! J’en ai assez entendu. Et je leur dis « Connaissez vous l’histoire des grenouilles molles ?». Le silence s’installe, un peu déconcertées, et elles me demandent « Que veux tu dire par là ? ».

7514117_sJe décide alors de leur expliquer l’histoire de la grenouille molle : Retrouvez là dans l’article "Technique d'entretien de passage à l'action"

Vous êtes toutes de très grandes championnes, et vous voudriez me faire croire que vous êtes nulles ? Je peux comprendre que vous ne trouviez plus l’énergie, pour le moment, mais je suis justement ici pour vous aider à rebondir !

Je reviens alors sur leur objectif. Quel est donc cet objectif annuel inatteignable ? Et là, à ma grande surprise, elles avaient toute une version différente ! « 10ème du championnat serait déjà pas mal… »  « Mais non, c’est impossible, on finira 12ème au mieux » « Pour moi l’objectif c’est de ne pas descendre en proB » « Et pour moi c’est de me faire repérer par un autre club… »

RE-STOP. Personne n’avait le même objectif !

42451916_sEt je reprends : Votre coach (Fred DUSSARD) a fixé la barre à la 8ème place du championnat. Qu’en pensez vous ? Réaction unanime du groupe : c’est impossible !

Ok, qu’est ce qui vous semble atteignable ? Si on s’y met vraiment, on pourrait peut-être arrivé 10ème… ça serait déjà bien !

D’accord, fixons nous ce 1er palier. Mais à compter de cet instant, je vous demande d’arrêter de remettre en cause ce palier, et nous allons nous y atteler ensemble, pour le franchir le plus vite possible. Ne regardez plus ce qui vous « plombe », mais fixez tous ce 1er objectif, chaque jour et ensemble, et concentrons nous sur le prochain match.

Et « les grenouilles molles » ont très vite rebondi, à tel point que ce palier fut franchi en seulement 1 mois ! Cet objectif impensable quelques semaines plus tôt leur semblait maintenant trop facile… ! Elles ont enchainé 9 victoires consécutives, et retrouvé le sens de leur surnom dans ce club : Les guerrières ! Dès qu’elles sont arrivées 10ème du championnat, nous avons très vite redimensionner l’objectif :

Etre dans les 8 premiers du championnat en fin de saison

L’impossible devenait possible. Je rencontrais l’équipe (le groupe est devenu une vraie équipe) collectivement 1h par semaine. Elles ont fait un énorme travail pour s’écouter entre elles, se découvrir et se comprendre.

Sur cette saison, l’équipe s’est classée 6ème du championnat. Wouhaou !!!

La saison suivante, cette même équipe a atteint des sommets jamais égalés par ce club : Finale de la coupe de France, demi finale de la coupe d’Europe, et 5ème du championnat. Les Guerrières ont repris leur place !

 

Le témoignage d’Olayinka :20131005_-_Open_LFB_-_Villeneuve_d'Ascq-Basket_Landes_095

« Nous avons appris à être une équipe, avec des valeurs partagées, une confiance et du soutien entre nous, une belle combativité. Tout ça derrière un objectif commun. Together we are a great team. »

 

Jielbeaumadier_ESBVA_Lenae_Williams_2013Le témoignage de Lenea :

« J’ai grandi dans la mentalité américaine du sport, et c’est différent en Europe. Depuis toute petite, on m’a appris à me redresser à chaque fois que je tombe, et à persévérer : Tout ce qui compte c’est de gagner ! En France, et dans cette équipe, il y avait trop de petites blessures, de complaintes, de résignation devant l’échec. Nous manquions vraiment de combativité. Avec cette préparation mentale, nous sommes redevenues des guerrières ! » Just play to win.

 

 

 

Les conseils du coach5582883_s

Quand tout semble impossible, inatteignable, on a vite tendance à nous renfermer sur nous même, et quand les problèmes s’accumulent, notre système de défense naturel nous amène très souvent à rejeter la responsabilité sur les autres, ou les circonstances. On devient très vite une grenouille molle…

Le syndrome de la grenouille molle est très piégeur, car on ne le voit pas forcement arriver, et c’est là où une aide extérieure est nécessaire, pour nous sortir de notre complainte ou de notre léthargie.

C’était le cas de toute cette équipe.

Il existe plusieurs moyens d’accompagner ou de manager des personnes atteintes par ce phénomène, mais ils ramènent tous au même principe : La mise en action.

Il faut remettre en mouvement les gens, mobiliser les équipes sur des objectifs atteignables, même modestes (à vos yeux...). Et assez naturellement, les 1ers pas amènent d’autres pas, puis la machine se remet en marche et on peut accélérer.

Dans ce principe, la plus petite action posée est bénéfique, et notre travail de coach, de manager ou de conseiller, c’est de nous assurer que notre collaborateur (ou bénéficiaire) pose des actions, aussi simples soient-elles, car à chaque fois c’est un pas vers la réussite.

 

2 citations viennent m’animer quand je rencontre ce type de blocage, et je les ai largement utilisé avec cette équipe :

« Lorsque tout semble aller contre vous, souvenez vous que les avions décollent toujours face au vent. » Henry Ford

« Un voyage de mille lieux commence toujours par un 1er pas. » Lao Tseu

et j’y ajoute : Concentrons nous sur ce 1er pas.

 

Avec passion,

Alexis

 

Partager
Share on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laissez un commentaire