Comment faire une réclamation à un supérieur

Classé dans : Manager | 0

Cette thématique concerne tout le monde, surtout le dirigeant !

Si vous êtes manager, il est intéressant d’inciter vos collaborateurs à libérer la parole, à vous dire les choses… Et c’est à vous d’installer ce terrain propice à l’échange.

Est-ce nécessaire de rappeler que la construction et le développement se font dans l’échange?

Avec vos collaborateurs vous formez une équipe. Je dis bien vous FORMEZ. C’est à vous, manager, d’amener des apports constructifs (de formation). Le manager est aussi un formateur.

Alexis COTTINETLe vrai grand rôle du manager est de permettre à ses collaborateurs de s’élever à un niveau supérieur.

 

Voici donc un apport qui peut vous être utile pour partager avec votre équipe. Il s’inscrit à la suite de l’article « Faire une remarque à un collègue, que j’ai publié le 27/07/15.


 

MDS-IconeComment faire une réclamation à votre supérieur ?

 

La situation concrète :
Dans la lignée de l’article du 27 juillet 2015 (Faire une remarque à son collègue) : Le marche pied de votre engin est défectueux, ou en mauvais état depuis un certain temps. Vous devez en parler à votre responsable.

 

  • Osez aller à la rencontre du chef39560934_s

Parler ou se taire ? C’est la première difficulté à laquelle peut se heurter un collaborateur.

Pourtant, ce sont les remontées qui permettent à une équipe d’avancer. Vous n’êtes pas un enfant, alors prenez votre place d’adulte responsable.

  • Ce qui handicape un chef d’équipe ou un chef de chantier, ce sont plutôt des compagnons béni-oui-oui.

Ne gardez pas vos remarques pour vous. Qu’elles soient entendues ou pas, tout le monde en profitera : Au mieux, votre supérieur les prendra en compte rapidement. Au minimum elles éveilleront la vigilance des autres compagnons. Dans tous les cas vous aurez bien fait !

  • Evitez les mises en causes publiques

De manière générale, les divergences d’opinions ne s’affichent pas en public. Votre chef risque de se sentir d’autant plus atteint si votre critique se déroule en public. Il se ferme alors à votre proposition afin d’afficher aux autres que c’est bien lui le patron.

Préférez donc les discussions en tête à tête, plus simples et souvent plus franches.

  • Choisissez le moment opportun 18539386_s

« Si je travaille d’arrache-pied sur un appel d’offres qui me stresse, ce n’est pas le moment pour un compagnon de venir me parler de ses problèmes de marche pied « .

Pour être à l’écoute de vos besoins, votre responsable doit être disponible, à l’écoute et détendu.

38346334_sIl vous revient donc de trouver le moment opportun pour exprimer vos attentes. Cela peut se faire lors d’un déjeuner, d’une pause-café, ou même, si vous souhaitez lui conférer un cadre officiel, au cours d’un rendez-vous sollicité spécialement.

 

 

  • Faites une seule demande à la fois

Evitez de dérouler la liste des problèmes (« Y’a ça, et puis ça, et puis ça,… ») Même si vous avez identifié plusieurs besoins, il est préférable de vous fixer un objectif sur une ou deux améliorations, les plus importantes selon vous, et de vous y attacher jusqu’à obtenir satisfaction.

Sachez également remercier, reconnaître qu’on vous a écouté, lorsqu’une solution est apportée.

 


PREPAREZ VOUS !

En répondant à ces 4 questions vous vous mettez dans les meilleurs conditions pour faire une demande à votre supérieur :

Qu’est ce que je risque d’aller voir mon supérieur ? 

A quel moment vais-je aller lui en parler ? 

Quels sont les points qui ont été récemment améliorés ?

Quel est le point de sécurité que je DOIS aborder absolument avec mon supérieur ?

Partager
Share on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laissez un commentaire